Des tablettes numériques pour les mini-entreprises du collège de Vico

photo de classe entière
Entreprendre Pour Apprendre Corsica et le Crédit Agricole Régional de Corse ont remis aux collégiens de Vico, mardi 9 février, des tablettes numériques dans le cadre d’un partenariat pour les mini-entrepreneurs.

Cette remise a eu lieu en présence de Pascal Luigi, Directeur Général Adjoint du Crédit Agricole, Serge Santunione, Président d'Entreprendre Pour Apprendre Corsica, Joachim Da Fonseca, inspecteur de l’Education nationale, coordonnateur des formations par apprentissage et de Laurent Bourgaut, Principal du collège de Vico et de 22 élèves.

Cette opération s’inscrit dans le cadre des deux mini-entreprises du collège, soit 22 élèves de 3ème répartis dans un groupe bilingue et un autre groupe non bilingue. Elle se déroule durant les cours de technologie dispensés par Denis Pac mais trouve aussi des échos interdisciplinaires notamment dans les langues vivantes enseignées dans l'établissement.

Comme le souligne le principal, « Depuis l’an dernier, l’idée de partenariat entre l’EPA et notre collège a été une évidence. Deux mini-entreprises ont été créées à destination des élèves de 3e. Ce projet a permis de les ouvrir sur leur territoire mais aussi à l’international ! Les mentors ont été indéniablement nécessaires pour partager leurs expériences et mener à bien ces projets. Nous remercions aussi le Crédit agricole pour permettre à nos élèves de tisser plus de liens avec la technologie mais aussi le monde professionnel. Notre principal objectif est d’initier une culture de développement durable »

« La mini-entreprise réunit des jeunes de 13 à 25 ans pour plusieurs mois, ils forment des équipes et projet afin de créer leur entreprise. Cette aventure leur sera très utile pour leur avenir professionnel, pour la créativité, le travail d’équipe, le dépassement de soi et la prise de parole en public ».

En effet, pour Jade, élève de 3ème « Il était important pour ma classe de construire un projet écologique. [...] Nous avons créé de jolies poubelles afin d’attirer et les passants et donc leur faire jeter les déchets et des jeux de société ou numériques sur scratch pour apprendre aux plus jeunes le tri. » «ce projet nous a été utile aussi pour apprendre à travailler en équipe être plus sociable » , affirme-t-elle .

Quant à sa camarade Amandine, elle nous explique leur persévérance et leur projet : « nous sommes en train de mettre en place une application mobile de challenges sportifs pour inciter les grands comme les petits à faire du sport tout en s’amusant». Elle remercie par ailleurs ses mentors et professeurs sans qui le projet n’aurait pas pu être abouti, « nous nous sommes trompés sur certains points mais nous avons recommencé encore et encore ».



Les différentes rencontres avec les professionnels du secteur privé constituent pour les collégiens du rural une véritable plus-value dans la construction de leur parcours avenir.

Ce projet est en relation directe avec les axes du projet d'établissement et plus particulièrement les objectifs suivants : s'ouvrir à son territoire et à l'international, s’initier à une culture de développement durable et construire son projet personnel.

La tablette numérique remise à chaque mini-entreprise du collège, en phase de labellisation E3D, est aussi l'occasion de montrer que le développement durable est une démarche globale et qui concerne aussi des produits numériques. Mettre en réseau les acteurs et partenaires de l'école, chacun dans leurs expertises respectives afin de contribuer à l'égalité des chances des élèves constitue donc l'enjeu majeur de ce projet.



Texte rédigé avec la participation de Romy Le Coz, élève de 3ème.