Tout à propos des médias sociaux.



Les réseaux sociaux sont devenus une réalité que nul ne peut ignorer. Qu’il s’agisse d’événements compétitifs comme la Coupe du monde 2014, fortement commentée sur les plus grands réseaux sociaux que sont Facebook, Youtube, Pinterest, Linkedin et Twitter, ou le décès de personnalités célèbres telles Robbin Williams en passant par le selfie d’Ellen, le phénomène de globalisation pousse les êtres humains que nous sommes à communiquer et partager de plus en plus…
Les médias sociaux, qu’est-ce que c’est ?
Tout à propos des médias sociaux.
« L’expression médias sociaux recouvre les différentes activités qui intègrent la technologie,  l’interaction sociale, et la création de contenu [...]. Par le biais de  ces moyens de communication sociale, des individus ou des groupes d’individus qui collaborent créent ensemble du contenu Web, organisent le contenu, l’indexent, le modifient ou font des commentaires, le combinent avec des créations personnelles ».
                                                                                                                                      - Source Wikipédia

Même si tout le monde a déjà entendu parler des média sociaux, on peut dire que c'est grâce à l'usage d'internet depuis quelques années qui bouleversent nos modes de communications traditionnelles. Le public, qu'il soit client, vendeur, parent, élève, enseignant, etc.. est devenu désormais relais et émetteur, il n'est plus un simple récepteur d'informations comme avant. Ce consommateur d'informations, qui jadis était une cible marketing (appelons un chat un chat) peut dorénavant donner son avis, faire et défaire un succès, recommander ou non, s’organiser et exiger.

A l'aide de blogs et de réseaux sociaux, n'importe qui peut désormais produire du contenu, le publier, et faire des remarques immédiatement. Ce contenu distribué à tous et évolutif, qui fait par les internautes est appelé UGC (User Generated Content). De plus, avec toutes ces nouvelles technologies, on peut aussi communiquer ou tchater avec d'autres personnes. Le web et tous ses outils d'échanges (médias sociaux) ont chamboulé le consensus « émetteurs -> récepteurs ».

Comment expliquer un tel engouement pour les médias sociaux ?
Il est tellement simple d'accéder à ces médias, que cela les rends populaires et l'appel de l'interaction avec tout un chacun les rendent attractifs.

Depuis quelques années, le web s'est plus que démocratisé, plus de la moitié des français possède un accès à internet, ce qui a totalement changé nos façons de prendre les informations.

Par ailleurs, les évolutions techniques ont permis l'apparition de services faciles d'accès et vite assimilables, tels que les fameux réseaux sociaux ou encore les blogs. Très vite, les utilisateurs se sont appropriés ces outils pour se rapprocher et se constituer des réseaux de contacts et d’amis et ainsi faciliter l’échange social.

Quels sont les différents types de médias sociaux ?
Tout à propos des médias sociaux.
Le blog est un outil de publication permettant à quiconque (particulier, groupe d’individus, entreprise...) d’échanger, commenter et partager du contenu, selon sa propre ligne éditoriale. Cette simplicité et liberté d’usage impliquent pour l’auteur d’assumer la responsabilité des propos publiés sur son blog.
 
Les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, LinkedIn ou Viadeo permettentaux personnes ayant les mêmes affinités de se regrouper, et de partager des informations et des idées. D’autres outils tel que Ning, offrent aux internautes la possibilité de créer leur propre réseau.

Les forums sont des espaces d’échanges dédiés. Les discussions y sont archivées ce qui permet une communication asynchrone. Il existe autant de forums que de sujets, thématiques et passions. 

Les communautés de partage de contenu comme Flickr (pour les photos), Slideshare et Scribd (pour les documents), YouTube, Dailymotion et Vimeo (pour les vidéos)     permettent aux internautes de partager leurs contenus (texte, audio, vidéo).

Les agrégateurs d’actualité comme Digg permettent aux internautes de partager des actualités qu’ils ont trouvées en ligne, de les commenter ou de voter pour les contenus qu’ils préfèrent. Les éléments les plus populaires passent en première page des sites pour les faire connaître au plus grand nombre.

Les sites de favoris sociaux(ou d’étiquetage) comme Delicious, Blogmarks et StumbleUpon permettent aux utilisateurs d’étiqueter, d’enregistrer, de gérer et de partager des contenus web. Ces sites permettent d’enregistrer des sites web favoris, puis de les classer par thèmes et mots-clés.

Les  wikis permettent à un groupe de personnes de développer un site Internet de manière collaborative alors qu’ils n’ont aucune notion de HTML ou autre langage de programmation. N’importe qui peut modifier les pages. Le wiki le plus connu est l’encyclopédie en ligne Wikipédia.

Les mondes virtuels comme Second Life ou Habbo sont des environnements personnalisés en 3D, qui permettent aux utilisateurs de jouer, se retrouver virtuellement via leurs avatars.

De nombreuses applications pour Smartphone (Foursquare, Instagram, Yelp, Path...)proposent également des fonctions communautaires notamment pour se localiser dans un lieu, donner un avis (restaurant, musée, commerce...), pour prendre des photos géolocalisées puis les partager avec le réseau d’utilisateurs de cette même application et/ou avec son propre réseau Facebook et/ou Twitter. 

                                                                                                              - Source http://www.enssib.fr

Quelques exemple d'utilisations de médias sociaux
De nos jours, l'adolescent français moyen reçoit son premier portable à 11 ans, et envoie environ 400 SMS par semaine entre 12 et 17 ans. Il laisse de côté Facebook, en l'utilisant malgré tout un minimum ; quelques adolescents ont le courage d'être amis avec leurs parents sur ces réseaux, mais et il y a un mais, ils ne mettront en évidence que ce qu'ils voudront bien publier à tous ce qu'il souhaite. 70% des ados cacheraient à leurs parents ce qu'ils font en ligne, d'où leur préférence pour les supports mobiles au détriment des PC familiaux.

Ne vous alarmez pas, pas besoin de penser en permanence au cyber-harcèlement, photos compromettantes, mauvaises rencontres, vol d'informations, publicités abusives... IL ne faut pas se voiler la face, tout cela existe ; mais les médias sociaux sont également un lieu d'échange social.
Et puis ils sont aussi employé à titre pédagogique ou professionnel . On ne peut pas les empêcher de les utiliser, et de plus ce serait utopique et contre productif de pas les y autoriser : un usage sécurisé, protégé, avec une dimension éducative, peut au contraire permettre aux jeunes d'affronter leur vie numérique future en tant qu'adulte. (Et il vaut mieux l'autoriser à posséder quelque chose (si l'âge lui permet), pour pouvoir au mieux l'aider voir le surveiller.)

Exemples d'utilisations des applications les plus utilisés par nos ados :
Facebook : Il est utilisé un peu comme une carte d'identité, idéal, socialement valorisant, qui peut renvoyer sur d'autres espaces.On ne fait pas que raconter sa vie, on peut aussi cacher certaines choses (publications, photos, etc..) aux yeux des autres. Il est également utilisé pour sa messagerie instantanée.

Twitter : Sur twitter, l'ado communiquera plus avec ses amis, le profil étant "anonyme", c'est plus facile pour avoir une sorte de vie "secrète".

Snapchat : Lui c'est une sorte de réseau social mobile pour échanger des photos sur le vif. C'est très facile et très rapide pour partager une photo avec un contact, et la popularité de celui-ci réside dans le fait que les images sont supprimé automatiquement au bout de quelques secondes (de 1 à 10 secondes de visualisations). Toutefois, le destinataire peut conserver les photos par une fonctionnalité de capture d'écran (le posteur est informé de cette capture).

WhatsApps : WhatsApp est aujourd'hui le 5ème réseau social au monde, derrière Facebook et Youtube. Elle est spécialisée dans les messages courts, au même titre que Facebook Messenger, Viber, qui sont la continuité de feu MSN... Ces messageries sont utilisées en complément des sms et mms, avec l'avantage d'atteindre également les camarades n'ayant pas de téléphone, en apportant des fonctionnalités de discussion à plusieurs, d'envoi de photos, vidéos...

Ask.fm : Sur celui-là tout est public. Les utilisateurs se posent des questions entre eux, en restant totalement anonymes s'ils le désirent. Les questions, d'une manière générale, traitent de sexualité, d'amitié, d'amour, avec une tonalité facilement agressive. Il est décrié comme étant un haut lieu de cyber-harcèlement.

Skype : même s'il n'est pas, au départ, destiné à être un réseau social mais un service de téléphonie et visiophonie, est utilisé par les jeunes pour les conversations vidéos. Il est rejoint dans cet usage par Hangouts, fourni par Google. Les ados peuvent en détourné son usage premier pour jouer à la télé-réalité.


Devant cette foule de réseaux sociaux, il est donc important de connaître ce que nos enfants utilisent, d'en discuter et de poser des limites avec eux. C'est encore le meilleur moyen de les aider à grandir, et à affronter la réalité numérique.

Quelques règles à respecter
  • Choisir des mots de passe composés de minuscules + majuscules + signes, les changer régulièrement (tous les 2 ou 3 mois).
 
  • Protéger sa sphère privée : régler minutieusement ses paramètres de confidentialité
 
  • Ne pas communiquer ses données sans vérifier à quoi elles vont servir.
 
  • Se poser la question de l’image que l’on donne de soi avant de publier des photos ou des informations sur Internet. S’interroger sur les informations privées que l’on souhaite échanger avec un groupe défini, et se pencher sur les conséquences éventuelles d’une plus large diffusion. Il est absolument impossible d’effacer toute trace d’une image publiée sur la Toile !
 
  • D’autres utilisateurs peuvent s’appuyer sur les informations fournies pour ridiculiser ou humilier quelqu’un. D’une manière générale, il ne faut pas publier d’images gênantes de soi ou d’autrui.
 
  • Inviter les jeunes à réfléchir, avant de publier des informations, à qui les verra aujourd’hui et plus tard.
 
  • Respecter le droit à l’image et le droit d’expression : pas de photo sans autorisation des personnes, pas de propos injurieux, racistes, diffamatoires.
 
  • L’inverse est également valable : lorsque quelqu’un poste une photo de soi que l’on ne souhaite pas voir rendue publique, on a le droit et le devoir de lui demander la retirer.
 
  • Ne pas mettre son nom complet sur les photos, et désactiver le service de localisation du smartphone afin d'éviter que tout le monde sache où on a pris les photos.
 
  • Ajouter à sa liste d’amis uniquement des personnes que l’on connaît.
 
  • Sur Facebook, Skyblog, Myspace, Habbo… bien choisir ses amis, ne pas allumer sa webcam quand on est connecté avec des gens qu’on ne connaît pas.
Et bien évidement :
  • Respecter les limites d’âge des réseaux sociaux.
  • Lire les conditions d’utilisation du réseau social avant de créer un compte.

Si vous êtes parents :
  • Choisissez avec eux les réseaux qu'ils peuvent utiliser, interdisez ceux qui vous paraissent les plus dangereux.
 
  • Configurez les réseaux utilisés par vos enfants avec eux, notamment les paramètres de confidentialité permettant une protection de la vie privée.
 
  • Dialoguez avec vos enfants, expliquez leur les risques encourus.
 
  • Expliquez aux enfants que le nombre d'amis sur un réseau n'est pas un critère de popularité et qu'il ne faut pas accepter d'amis à profusion.
 
  • Intéressez-vous à leurs usages ! Demandez-leur ce qu'ils ont publié, avec qui ils ont communiqué, qui ils ont accepté comme amis, ce qu'ils font avec eux... Ce sont les mêmes questions que vous posez lorsqu'ils rentrent de l'école, mais appliquées à un autre espace.

 
Vos enfants utiliseront les réseaux sociaux tout au long de leur vie, c'est en les éduquant et en les préparant à cela qu'ils seront armés pour une utilisation intelligente de ceux-ci.

Protéger ses données personnelles sur Facebook
La Cnil a publié un article, en Janvier 2014, concernant la protection des données personnelles sur Facebook.



Source : http://www.ac-corse.fr/tice/Tout-a-propos-des-medi...

     

Rectorat de l'académie de Corse
Boulevard Pascal Rossini
BP 808
20192 Ajaccio CEDEX 4

Tél : +33 (0)4 95 50 33 33
Fax : +33 (0)4 95 51 27 06
Nous contacter

Accueil du public : lundi/vendredi
8h30/12h00 et 14h00/16h00
Accueil téléphonique : lundi/vendredi
8h00/12h00 et 13h00/17h30
Horaires d'ouverture au public - été 2020
Enquête : «qualité de l'accueil»