Le Bac 2021 > "Faire du baccalauréat, un tremplin vers la réussite de tous les élèves". La rectrice explique la nouvelle réforme.



"Quoi choisir ? Comment choisir ? Quand choisir ?" : la rectrice, Julie Benetti, souhaite rassurer les élèves et leur famille.

Pour une construction progressive des parcours, d'un projet personnalisé en phase avec les attentes et les centres d'intérêt des élèves >

"L’objet de la réforme est simple, c’est de faire du nouveau baccalauréat un tremplin vers la réussite. Que le baccalauréat ne soit plus qu’un simple sésame pour l’accès à l’enseignement supérieur, mais qu’il prépare les élèves tout au long des trois années de lycée à la réussite dans les études supérieures."

Selon la rectrice Julie Benetti, "les enseignements de spécialité sont cette part de liberté donnée à chaque lycéen d'approfondir ses connaissances et ses compétences dans ses matières de prédilection, celles qui correspondent le mieux à ses goûts, à ses passions, mais aussi à ses projets d'avenir."

La carte des enseignements de spécialité >

"La mise en place des enseignements de spécialité est un formidable défi pour l’académie de Corse où doit prévaloir en tout état de cause l’équité territoriale entre les lycées urbains et les lycées ruraux. Nous travaillons depuis plusieurs mois en collaboration avec les chefs d’établissement pour proposer la carte de spécialités la plus riche et la plus étoffée possible."

"L’ensemble des spécialités seront proposées tant en Haute-Corse qu’en Corse-du-Sud. Il y a 11 enseignements de spécialité, 7 spécialités classiques. Tous les lycées de l’académie proposeront les 7 spécialités les plus classiques. S'agissant des 4 spécialités dites rares, [..] ces spécialités seront ouvertes dès cette année dans tous les établissements où la ressource en personnel enseignant est suffisante, où les équipements nécessaires sont d’ores et déjà présents, et lorsque les lycées se saisiront de ces spécialités pourront construire ou conforter une identité (lycée des arts, lycée des humanités, lycée des arts, lycée du numérique...)."

La prise en compte des langues régionales au titre des enseignements de spécialités >

"Au nom de l’académie de Corse, j’ai porté auprès du ministre de l’Éducation nationale la demande de prise en compte des langues régionales au titre des enseignements de spécialités.
Je suis particulièrement heureuse que le ministre ait répondu positivement à cette demande et que la langue corse fasse son entrée au titre des enseignements de spécialités.
Mon ambition est de porter haut l’enseignement de la langue corse dans sa dimension pédagogique et didactique. Si j’ai porté cette demande, c’est que j’y vois une occasion formidable pour le devenir de l’enseignement de la langue corse pour renforcer les compétences des élèves, former des locuteurs expérimentés et assurer, enfin, le continuum de l’enseignement de la langue corse jusqu’à la terminale."

Interview de Julie Benetti, rectrice de l'académie de Corse >

Invitée du Corsica Sera de France 3 Corse Viastella, le 7 janvier 2019

- Interview de Delphine Leoni -

Lire la retranscription intégrale de l'interview ici

Interview de Julie Benetti, rectrice de l'académie de Corse >

lire la double-page consacrée à la réforme du baccalauréat sur Corse-matin, le 7 janvier 2019

- Textes de Véronique Emmanuelli / Photos de Pierre-Antoine Fournil et Christian Buffa

Tout ce qu'il faut savoir pour aborder le bac général et technologique en toute confiance >

lire l'article dédié au bac 2021
Pour information, la carte des enseignements de spécialité dans l'académie de Corse sera très prochainement publiée sur le site académique.


Le Bac 2021 > "Faire du baccalauréat, un tremplin vers la réussite de tous les élèves". La rectrice explique la nouvelle réforme.

Jeudi 10 Janvier 2019
     

Rectorat de l'académie de Corse
Boulevard Pascal Rossini
BP 808
20192 Ajaccio CEDEX 4

Tél : +33 (0)4 95 50 33 33
Fax : +33 (0)4 95 51 27 06
Nous contacter

Accueil du public : lundi/vendredi
8h30/12h00 et 14h00/16h00
Accueil téléphonique : lundi/vendredi
8h00/12h00 et 13h00/17h30
Enquête : «qualité de l'accueil»