La rectrice Julie Benetti, invitée du Corsica Sera le jeudi 6 septembre 2018



La rectrice Julie Benetti, invitée du Corsica Sera le jeudi 6 septembre 2018

Le jeudi 6 septembre, la Rectrice Julie Benetti était l'invitée du Corsica Sera. Retranscription de l'entretien avec Stéphane Usciati, journaliste et présentateur du JT.

Stéphane Usciati – Et cette rentrée est également une première pour la rectrice de Corse, notre invitée ce soir. Julie Benetti, bonsoir !

Julie Benetti – Bonsoir !

Stéphane Usciati – Tout d’abord, votre sentiment. Comment avez-vous vécu cette rentrée scolaire ? Première en Corse mais également première aussi dans cette fonction…

Julie Benetti – Oui. Un moment inoubliable ! Parce que vous l’avez rappelé, c’est ma première rentrée comme recteur de l’académie de Corse. Mais je crois que la rentrée est un moment inoubliable pour bon nombre des élèves. J’ai encore pu le vérifier avec beaucoup d’émotion ce matin à l’école de Cauro. Et comme on a pu le voir aussi dans votre reportage à Serra di Ferro. Cette rentrée s’est globalement très bien passée et je veux rendre ici hommage à l’ensemble des personnels de l’académie mais également l’ensemble des personnels de l’Education Nationale qui depuis plusieurs mois préparent dans chaque école, dans chaque établissement de l’île cette rentrée scolaire 2018.

Stéphane Usciati – Rentrée progressive, tout au long de la semaine. On vient de voir le primaire, c’est la phase des grands apprentissages. Quel bilan faites-vous de la réforme qui a été mise en place l’an dernier et en particulier du dédoublement des classes de CP ?

Julie Benetti – Oui, vous l’avez rappelé, cette réforme du dédoublement des classes de cours préparatoire a été lancé à la rentrée 2017 et elle s’est déployée cette année dans l’ensemble des écoles de l’Education prioritaire, avec 84 classes de cours préparatoire qui ont été dédoublées. Le bilan que nous en tirons aujourd’hui est très satisfaisant avec des enfants dont la lecture devient fluide à l’issue du CP, des enfants qui sont visiblement très heureux, très épanouis, très attentifs les uns aux autres. Une École bienveillante, une École de la confiance et au sein de laquelle chacun gagne les moyens de sa réussite.

Stéphane Usciati – On peut imaginer qu’après le CP, ce soit étendu aux autres classes du primaire ?

Julie Benetti - Tout à fait. Absolument. Déjà cette année, dans les zones d’Education prioritaire renforcée (les REP+), cette mesure est étendue au CE1. Et dès la rentrée 2019, elle le sera dans l’ensemble des CE1 de l’Education prioritaire. Ce qui concernera dans l’académie de Corse près de 2000 élèves, donc ce qui est tout à fait considérable.

Stéphane Usciati – Dans le secondaire, l’une des nouveautés, il y en a plusieurs, c’est notamment la mise en place progressive du nouveau bac, dans trois ans. Les élèves qui le passeront ce nouveau bac entraient cette année en seconde.

Julie Benetti – Absolument. La première cohorte concernée, précisément ce sont les élèves de seconde, aussi bien en seconde générale, technologique, mais aussi dans la voie professionnelle. Avec deux nouveautés pour cette rentrée. Tout d’abord, des tests de positionnement en français et en mathématiques, de façon à ce que ces élèves de seconde puisse vérifier à la fois leurs acquis et puis les quelques manques. Mais également 54 heures d’orientation tout au long de l’année, pour que dès cette classe de seconde chaque élève puisse être accompagné dans la construction de son parcours. Et qu’à partir justement du parcours qu’il choisira, il puisse ensuite opter pour des enseignements de spécialité en classe de première.

Stéphane Usciati – Vous avez voulu insister sur l’enseignement professionnel, sur l’alternance. Comment faire pour qu’enfin ces filières soient davantage valorisées, que l’on n’arrive pas pour la grande majorité des élèves encore aujourd’hui par défaut dans ces établissements.

Julie Benetti – Nous avons des leviers d’action très puissants et c’est en effet l’un des objectifs du Ministre de l’Éducation Nationale que de revaloriser cette voie professionnelle et les pistes sont nombreuses. Il s’agit d’abord de développer des filières vers les métiers d’avenir qui correspondent aux besoins économiques de notre territoire. Il s’agit également d’inciter les lycées professionnels à travailler en réseau pour un meilleur maillage territorial et pour construire ces campus des métiers qui sont à la fois des lieux de formation, mais également des lieux de vie. Autant de pôles d’excellence et d’attractivité pour l’ensemble de nos jeunes. Enfin, il faut également que nous revoyons la carte de nos formations que nous puissions évaluer les formations professionnelles et, le cas échéant, réviser certaines d’entre elles.

Stéphane Usciati – Julie Benetti, merci d’avoir été notre invitée dans ce Corsica Sera.

Julie Benetti – Merci à vous.

Mercredi 12 Septembre 2018
     

Rectorat de l'académie de Corse
Boulevard Pascal Rossini
BP 808
20192 Ajaccio CEDEX 4

Tél : +33 (0)4 95 50 33 33
Fax : +33 (0)4 95 51 27 06
Nous contacter

Horaires d'ouverture au public :
du lundi au vendredi
de 9h30 à 11h30
et de 14h30 à 16h
Enquête : «qualité de l'accueil»