"Création en cours" : les élèves d'Ocana écrivent et réalisent un court métrage



"Création en cours" : les élèves d'Ocana écrivent et réalisent un court métrage
L’école d’Ocana a été sélectionnée pour représenter la Corse du Sud dans le cadre du projet national Création en Cours. Pendant plusieurs mois, les élèves ont travaillé avec des artistes à l’écriture et la réalisation d’un film . A Quintenaa a été présenté vendredi 15 juin à 20h30, à l’école d’Ocana en présence des enfants, des parents et des différents partenaires institutionnels.

Le dispositif « Création en cours » : une rencontre originale entre les élèves et des artistes.

Initié en 2016-2017, dans la dynamique des Assises de la Jeune Création, « Création en cours » est un dispositif national de soutien à l’émergence artistique porté par l’établissement public de coopération culturelle Ateliers Médicis, la DRAC avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication et en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

En cohérence avec les programmes de recherche développés par les Ateliers Médicis, « Création en cours » croise les enjeux de soutien à la création, d’accompagnement à l’insertion professionnelle des artistes, de transmission auprès des élèves et de présence de la culture dans tous les territoires.

Les résidences Création en cours sont proposées sur concours à de jeunes créateurs issus des grandes écoles d’arts qui portent un projet artistique défini et souhaitent le transmettre aux jeunes publics. Ces résidences offrent ainsi aux jeunes artistes un apport financier pour mener à bien leur projet et un partenariat avec des écoles primaires.

Chaque projet artistique comporte un temps de transmission auprès d’élèves de cycle 3 (CM1, CM2, 6ème) dans les territoires les plus éloignés de l’offre culturelle, en particulier en milieu rural, zones périurbaines et dans les territoires d'outre-mer. L’articulation et la porosité entre acte de création, partage et transmission sont au cœur du dispositif.

La deuxième édition « Création en cours »

En 2017- 2018, ce sont 150 projets portés par plus de 190 artistes de toutes les disciplines artistiques qui ont été soutenus et accompagnés par les Ateliers Médicis.

En Corse du Sud, c’est la classe unique (vingt élèves de 7 à 11 ans) de Marie-Line Leca à Ocana, qui a été retenue pour cette année. Pendant plusieurs mois, ils ont travaillé avec des artistes, à la réalisation d’un court métrage.

Les artistes

Milan Otal, auteur, et Tom Mattei, réalisateur, ont été en résidence de création à Ocana, de février à juin 2018.

Musicien et écrivain, Milan Otal collabore régulièrement avec des ensembles pour retravailler la dimension rituelle du concert par l'écriture de textes et de livrets. Récemment, il a travaillé avec le compositeur Vincent Trollet (Institut français du Maroc 2015 ; Institut français Hors-les-Murs 2016 ; Conservatoire de Pau, 2017), le concepteur de festival Faouzi Skali (direction artistique, Fès, Maroc, 2017) ou encore assisté les metteurs en scène Jean-François Sivadier (Festival d’art Lyrique d’Aix-en-Provence, 2017) et Georges Lavaudant (Fondation Royaumont, 2017). Pour nourrir son langage scénique, Milan Otal n’hésite pas à s’inspirer des traditions scéniques et rituelles extra-européennes (Maroc, Moyen-Orient, Balkans, Sardaigne).

Le projet artistique : écriture et tournage d’un court métrage par les élèves.

Durant leur séjour, Tom Mattei, réalisateur corse et Milan Otal scénariste ont ainsi pu travailler à la réalisation d’un documentaire, A Quintina, traitant de rituels musicaux durant la semaine de la Passion à Sartène et Castelsardo (Sardaigne). L’enjeu de leur recherche de terrain était de questionner comment l’omniprésence du numérique transforme le mystère qui entoure ces rituels.

Souhaitant transmettre leur réflexion sur les rapports entre musique, audio-visuel et territoire, Tom Mattei et Milan Otal ont mobilisé les enfants et l’équipe pédagogique de l’école primaire d’Ocana.

Le projet a évolué au fil du temps, tenant compte des apports de chacun et de la participation active des enfants, les ateliers mis en place par les artistes devaient permettre de parvenir à filmer la musique :

  • présentation et initiation aux techniques audio-visuelles : comment fait-on un film? qu'est-ce qu'un plan? une séquence? quels sont les métiers de l'audiovisuel ? ... comment fonctionne une caméra, comment prendre le son... les élèves ont été amenés à investir le monde audiovisuel de manière ludique et efficiente.

  • initiation à la musique corse: rencontre avec un chanteur, musicien et transmetteur du patrimoine culturel corse (Antoine Tramini)


Les élèves ont remonté le fil du temps avec la découverte des instruments traditionnels corses, ont appris un chant, ont pu étudier des clips musicaux pour imaginer comment filmer la musique...

  • les bases du scénario: des jeux d'improvisation ont été proposés, les élèves étaient derrière et devant la caméra; parallèlement des ateliers d'écriture étaient proposés pour commencer à associer le texte à l'image... que va-ton filmer ? que veut-on montrer? pourquoi? comment? afin d'essayer de capter le subtil travail nécessaire entre l'écriture du scénario et la réalisation du film.

  • écriture du scénario en collectif, repris par le scénariste. Préparation du tournage avec analyse des séquences et des plans à tourner, préparation du tournage avec collecte du matériel auprès des enfants.

Ces ateliers ont été le lieu d’une formidable aventure de création. Les enfants y ont réalisé un film, depuis sa conception jusqu’à sa réalisation.

Le court métrage: la quintina (la cinquième voix)

En 2017, deux jeunes amis enquêtent sur la cinquième voix, manifestation miraculeuse de l'essence de la polyphonie corse et sarde. La quintina est la cinquième voix qui est perçue sans pourtant être chantée, dans un chant religieux polyphonique chanté chaque Lundi Saint par un chœur de quatre hommes dans certains villages de Sardaigne. Chaque chanteur produit un son riche en harmoniques, et les quatre voix superposées produisent une cinquième voix aiguë, la Quintina.

C’est un court métrage à la fois poétique et documentaire sur les pratiques du chant polyphonique en Corse et en Sardaigne Dans ce film, il est question du barrage de Tolla - village qui alimente en eau toute la région ajaccienne -, d’une mystérieuse guitare retrouvée par un jeune pêcheur au fond du lac, et de la mémoire d’anciens caseddi disparus dans les eaux.

Jeudi 12 Juillet 2018
     

Rectorat de l'académie de Corse
Boulevard Pascal Rossini
BP 808
20192 Ajaccio CEDEX 4

Tél : +33 (0)4 95 50 33 33
Fax : +33 (0)4 95 51 27 06
Nous contacter

Horaires d'ouverture au public :
du lundi au vendredi
de 9h30 à 11h30
et de 14h30 à 16h
Enquête : «qualité de l'accueil»