Bilan et perspectives de l'expérimentation des « carto-parties »



Bilan et perspectives de l'expérimentation des « carto-parties »
Dans le cadre de la poursuite de l’expérimentation lancée en 2015 sur l’utilisation de tablettes Android en classe de seconde au lycée Fesch, la DANE et les services de la CAPA ont collaboré pour réaliser une carto-partie sur le thème du développement durable et plus particulièrement de la biodiversité à Ajaccio. Le choix de ce sujet a été effectué en référence aux programmes de géographie et de SVT de la classe de seconde. La carto-partie, avait pour objectif de permettre une meilleure compréhension des trois piliers du développement durable dans le quartier du lycée et de participer à la réalisation d’un web-documentaire sur l’urbanisation et la biodiversité dans le cadre de l’opération proposée au niveau national par Canope « Raconte ta ville ».

Déroulement :
La classe a été divisée en 3 groupes qui ont chacun reçu une carte pour identifier la zone à cartographier sur une durée d’une heure trente.
En amont de la carto-partie l’équipe de la CAPA et les enseignants ont présenté le principe de la carto-partie et les outils utilisés :
- Vespucci qui permet de compléter la carte Open Street Map (carte collaborative internationale)
- Orux maps, outil privilégié par l’équipe pédagogique pour réutiliser les données en classe via l’ENT  Leia avec Edugéo et réaliser des photos géoréférencées


Bilan et perpectives de l'expérimentation des « carto-parties »
Les tablettes de la CAPA ont été réservées à l’utilisation de Vespucci, et celles du lycée pour Orux maps.
L’usage des smartphones personnels a été autorisé le temps de la sortie avec activation du géoréférencement, afin de permettre à tous les élèves d’être actifs.

Bilan et perpectives de l'expérimentation des « carto-parties »
Les élèves ont ainsi pris des photos-géoréférencées du mobilier urbain, des monuments, des végétaux, et identifier avec des «way-points» des activités économiques.
 

Bilan et perpectives de l'expérimentation des « carto-parties »
Bilan :
La prise en main des outils a créé quelques difficultés, et les élèves ont souvent géo-référencé le même objet, et certains ont oublié de nommer les éléments identifiés.
La possibilité d’intégrer les données dans OSM, dans Edugéo ou dans Google Earth permet de retravailler les données saisies et de rectifier les erreurs.
La bascule de la majorité des données sur OSM a été réalisée par les services de la CAPA sur leur compte utilisateur OSM, et un compte-classe a été créé sur OSM pour permettre aux enseignants d’intégrer une partie des données avec les élèves en classe.

Bilan et perpectives de l'expérimentation des « carto-parties »
Les élèves ont pu apprécier la précision du GPS avec la prise de photo-jalons puis leur affichage, et comprendre l’importance de la géolocalisation.
Cette activité leur a permis d’appréhender la construction d’une carte en ayant un regard critique, la visualisation du travail sur OSM au cours de l’année et les modifications apportées par d’autres contributeurs, les a interpellés.
Cette activité a été réinvestie lors d’une autre sortie, et un travail de cartographie a été réalisé en intégrant le tracé de la sortie enregistré par le GPS pour illustrer le webdocumentaire.

Bilan et perpectives de l'expérimentation des « carto-parties »
Les données superposées, retouchées, complétées à l’issue de la carto-partie permettent la réalisation de croquis (Edugéo), de cartes (OSM). Ainsi,  les élèves sont amenés à comprendre et à maîtriser les modalités de création cartographique mais aussi à différencier carte et croquis.

En rendant les élèves producteurs de cartes, cette activité développe le regard critique avec un travail collaboratif et les prépare à devenir des citoyens acteurs de leur espace de vie.
Le bilan est positif tant par l’acquisition de compétences et de savoir-faire que par celles du contenu scientifique disciplinaire. Les connaissances acquises ont été réinvesties dans le web-documentaire sur d’autres quartiers de la cité. D’autre part, la collaboration avec la CAPA leur a permis de comprendre son rôle et de connaître les acteurs de l’aménagement de l’agglomération ajaccienne.


Bilan et perpectives de l'expérimentation des « carto-parties »
Ce partenariat avec la CAPA s’est poursuivi dans le cadre des quartiers numériques organisés par la ville d’Ajaccio et animés par l’association Emaho . Les élèves du collège des Padules ont parcouru le collège et son environnement proche pour géo-référencer les équipements, végétaux, aménagements relevant d’un des piliers développement durable. Les données ont été communiquées aux enseignants du collège via LEIA pour leur permettre de poursuivre le travail.

Perspectives :

Au vu des retours positifs des acteurs, en collaboration avec l’association Emaho, des carto-parties seront proposées par la DANE  dans le cadre de l’opération Bastia Ville Digitale du 16 au 21 octobre 2017. (Programme à venir sur http://www.ville-digitale.com/)

Pour l’année 2017-2018, l’expérimentation devrait se poursuivre au lycée Fesch en classe de seconde dans l’enseignement d’exploration ICN avec de la cartographie interactive et l’utilisation de l’application NoiseCapture, développée par des chercheurs du CNRS et de l'IFSTTAR, qui permet de cartographier des sons.
L'application NoiseCapture s'accompagne d'un système d'information complet qui permet de stocker, interroger, analyser et partager les données collectées. Ce système d'information géographique fonctionne aujourd'hui en temps réel et permettra de construire une base de données pérenne à l'échelle mondiale. Pour en savoir plus sur ce projet de science participative initié par le CNRS. (http://www2.cnrs.fr/presse/communique/5165.htm)



Source : http://www.ac-corse.fr/tice/Bilan-et-perpectives-d...

Mercredi 27 Septembre 2017
     

Rectorat de l'académie de Corse
Boulevard Pascal Rossini
BP 808
20192 Ajaccio CEDEX 4

Tél : +33 (0)4 95 50 33 33
Fax : +33 (0)4 95 51 27 06
Nous contacter

Accueil du public : lundi/vendredi
8h30/12h00 et 14h00/16h00
Accueil téléphonique : lundi/vendredi
8h00/12h00 et 13h00/17h30
Enquête : «qualité de l'accueil»