Les élèves du Fesch, véritables experts de la sauvegarde du patrimoine artistique en péril

Les élèves de seconde du lycée Fesch se sont vu confier par la Sauvegarde de l'Art Français, la responsabilité d’attribuer à une œuvre en péril la somme de 10 000 euros indispensable à sa restauration. [+]

La campagne de découverte du Plus Grand Musée de France, concrétisée dans l’île par le partenariat entre l’Académie de Corse et la Sauvegarde de l’Art Français, est entrée lundi 15 novembre dans la seconde phase de sa réalisation.

En effet, les élèves de seconde du lycée Fesch d'Ajaccio, qui se sont vu confier par la Sauvegarde de l'Art Français, la responsabilité d’attribuer à une œuvre en péril la somme de 10 000 euros indispensable à sa restauration, sont partis ce lundi à la découverte, in situ, des six œuvres du patrimoine en péril de la Corse rurale sélectionnées.

Guidés, par Pierre-Claude Giansily, conservateur des antiquités et objets de la Corse-du-Sud et par Jean-Laurent Arrighi, leur professeur d’histoire des arts qui les avait préparés à cette étape, les élèves du lycée Fesch ont sillonné pendant une journée les routes de la vallée du Prunelli pour aller à la rencontre des six œuvres d’art sur leur lieu de conservation.
Ce cours d’histoire de l’art, in situ, les a conduits d’abord à Eccica-Suarella où ils ont pu découvrir un harmonium du XIXe siècle, puis à Cauro où c’est un remarquable tabernacle en bois peint du XVIIIe siècle et des fonts baptismaux en marbre qui ont été soumis à leur expertise. Enfin, à Bastelica, ils ont pu découvrir dans l’église, une rare Croix dite de Jérusalem incrustée d’ébène et de nacre mais aussi un chemin de croix peint par Aglaé Meuron, une artiste femme corse du début du XXe siècle, ce qui est également assez rare pour être souligné. Pour terminer ce grand tour, c’est au centre de la cité natale de Sampieru Corsu que les jeunes conservateurs en herbe ont pu examiner avec attention le monument dédié à ce héros qui leur a été présenté dans ses moindres détails.

De retour au lycée Fesch, les élèves de cette classe de seconde poursuivront, tout au long de l’année, leur initiation à l’expertise des œuvres d’arts avec leur professeur d’histoire des arts. Ils approfondiront ainsi avec lui leurs connaissances des œuvres sélectionnées : histoire, typologie, étude comparative, analyse des constituants plastiques et des besoins de restauration afin de les proposer au vote final qui aura lieu au troisième trimestre et qui aboutira à la désignation de celle qui obtiendra l’aide de la Sauvegarde de l’Art Français.