Equipements sous pression


Les équipements sous pression de vapeur (autoclaves, chaudières, autocuiseurs, ...) de gaz comprimés liquéfiés ou dissous (réacteurs chimiques, bouteilles de gaz, bombes aérosols, extincteurs à pression permanente, compresseurs, cuves et réservoirs, ...), les canalisations de distribution des fluides sous pression, ainsi que les équipements utilisés sous vide (évaporateurs, dessiccateurs, lyophilisateurs, ...) sont utilisés quotidiennement dans les établissements.

EVALUER LES RISQUES

Ces équipements présentent des risques d’explosion liés à :

- la corrosion de leur enveloppe,

- leur détérioration mécanique (chocs, ...),

- leur utilisation à une pression à laquelle ils ne sont pas destinés,

- une mauvaise utilisation.


PREVENIR LES RISQUES

La prévention repose sur deux principes :

- maîtriser en permanence la pression effective régnant dans l’appareil utilisé pour rendre improbables les risques d’explosion, en limitant cette pression aux conditions normales
d’utilisation,

- protéger l’équipement contre les chocs, la corrosion ou une élévation anormale de la température.

VERIFICATION DU MATERIEL

Une « réception technique » en présence du « fabricant / installateur » est nécessaire, avec prise en considération de l’intégration de l’équipement dans le site existant.

Un examen visuel sera effectué avant toute utilisation afin de s’assurer de l’absence :

- de corrosion,

- d’un échauffement anormal,

- de fuite en tout point d ’un appareil, d’une installation (joint, raccord, manodétendeur, soupape, ...).

Il est indispensable d'assurer un entretien adapté aux règles définies par le fabricant.

Il convient également de vérifier que l’on utilise un matériel d’origine garanti par le constructeur (clés, joints, raccords, ...) ainsi que le bon fonctionnement du système de verrouillage, du manomètre et de la soupape qui ne doit pas permettre la diffusion d’un gaz toxique dans la pièce de travail (évacuation maîtrisée de gaz dangereux sur l’extérieur).

STOCKAGE ET MANUTENTION

Les bouteilles de gaz sous pression seront stockées à l’extérieur, à l’abri du soleil. Pour les bouteilles utilisées de manière ponctuelle à l'intérieur des locaux, il convient de limiter au minimum leur nombre et leur volume. Les bouteilles seront maintenues par un râtelier fixé à un élément stable de la maçonnerie. Elles ne seront déplacées, ou utilisées par exemple sur un poste mobile de soudure, qu’avec un chariot adapté.

Les manodétendeurs seront dans toute la mesure du possible équipés de limiteurs de débit et de clapets anti-retour. Ils seront protégés contre les chocs.

Les canalisations de distribution seront tout aussi solidement maintenues et clairement repérées (selon le code couleur normalisé).

PRECAUTIONS PARTICULIERES

Lors de la réalisation de montages sous pression, les appareillages seront protégés par des écrans pleins ou des enveloppes métalliques à mailles fines.

Des masques respiratoires adaptés devront être disposés dans les locaux où sont détenus des gaz toxiques.

LES CONTROLES

Les équipements sous pression sont soumis à épreuve initiale préalable à leur mise en service puis à des visites effectuées par un organisme agréé, par le service des mines et à des ré-épreuves périodiques conformément à la réglementation. Les bouteilles de gaz inutilisées doivent être retournées au fournisseur.


EN CAS D'ACCIDENT

L'explosion d'un appareil sous pression correspond généralement à un accident majeur, pour lequel il y a lieu d'appeler les secours :

- en cas de fuite de gaz, couper le gaz en amont de la fuite à chaque fois que cela est possible, par fermeture de la vanne d'arrêt,

- dans le cas d'une bouteille de gaz dont la vanne ne peut être fermée et que le gaz contenu est corrosif, toxique ou inflammable, ne pas hésiter à faire évacuer rapidement la zone de danger tout en faisant prévenir les secours spécialisés,

- en cas de dispersion d'un gaz toxique, prendre les dispositions particulières pour éviter les suraccidents, informer les secours extérieurs, utiliser des appareils respiratoires isolants.



SUIVI MEDICAL

Les personnels amenés à effectuer des travaux en milieu hyperbare doivent avoir une aptitude médicale préalable à l'emploi et renouvelée annuellement.

FORMATION

Conduite des autoclaves, certificat d'aptitude aux travaux en milieu hyperbare.


Julien Pons
Vendredi 22 Août 2014

Menu