Electricité


L'utilisation mal contrôlée de l'énergie électrique entraîne des accidents graves pour les personnes (électrisations ou électrocutions) et les installations (incendies).

EVALUER LES RISQUES

L’accident d’origine électrique a des effets directs ou indirects très variables pour le corps humain. Ses conséquences dépendent des caractéristiques du courant électrique (intensité, tension, fréquence), de la résistance du corps humain, du trajet parcouru et du temps de contact.

La résistance du corps humain peut varier considérablement selon les caractéristiques individuelles et les conditions d'environnement (humidité, isolement...).

En pratique, et compte tenu des intensités ci-dessus, il faut considérer qu'au delà de 25 volts, il y a toujours un danger potentiel (surtout en présence d'humidité).

Les conséquences d’un choc électrique sont l’électrisation ou l’électrocution :

- l’électrisation désigne les différentes manifestations physiologiques et physiopathologiques dues au passage du courant électrique à travers le corps humain,

- l’électrocution désigne une électrisation mortelle,

- le cycle cardiaque de toute personne comporte une phase critique pendant laquelle tout choc électrique peut entraîner une fibrillation et donc la mort sans intervention immédiate.

Le choc électrique peut être provoqué par contact direct, contact indirect, amorçage d’arc ou foudroiement.


EFFETS DIRECTS OU IMMEDIATS

- Brûlures : celles-ci sont internes lors du passage du courant dans le corps humain ou externes au point de contact du corps avec la masse touchée ou au point de sortie du courant. Des brûlures par arc peuvent être provoquées par la chaleur intense dégagée lors de la production d’un arc électrique.

- Les arcs électriques sont aussi à l’origine de projection de métal en fusion à l’origine de brûlures de vêtements, de la peau, de la cornée et peuvent entraîner des conjonctivites.

- Chute : sous l’effet du choc électrique, la personne peut être projetée et faire une chute dont les conséquences peuvent être graves.

- Actions sur le système nerveux : convulsions, paralysie consécutive à l’action sur le système nerveux.

- Actions sur le système cardiaque (passage du courant par le coeur) : fibrillation (contractions très rapides dénuées d’amplitude et n’assurant plus la circulation sanguine), arrêt circulatoire (syncope blanche). Ces effets sont toujours à craindre lors d'une électrisation.

EFFETS INDIRECTS OU DIFFERES

Le dégagement de chaleur interne entraîne des réactions chimiques productrices de toxines diverses qui sont à l’origine de complications qui peuvent apparaître avec un temps de latence plus ou moins long, pouvant atteindre des années : complications cardio-vasculaires, neurologiques, rénales.

LES RISQUES POUR LES INSTALLATIONS

Pour les installations, le risque est essentiellement dépendant de l’intensité qui, par effet joule, entraîne une élévation de température des circuits électriques. L'échauffement anormal et incontrôlé auquel est soumis le matériel sous tension peut provoquer des incendies ou des explosions.


PREVENIR LES RISQUES

LES MESURES TECHNIQUES

Les mesures techniques concernent le matériel et les dispositifs de protection. Ces derniers constituent une chaîne continue depuis la production du courant électrique jusqu'à son utilisation. L'ensemble des dispositifs de cette chaîne doit être calculé, vérifié, contrôlé et entretenu par du personnel qualifié.

Les installations électriques doivent être systématiquement vérifiées par un organisme agréé lors de leur mise en service, puis chaque année par une personne qualifiée ou un organisme agréé.

L'HABILITATION

C’est la reconnaissance par son employeur, de la capacité d’une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées. Pour intervenir sur une installation électrique quelle qu'elle soit, ou effectuer des travaux non électriques au voisinage d'une installation électrique sous tension, il est nécessaire de posséder une habilitation délivrée par le chef d'établissement, après formation spécifique. Elle légitime la capacité d'une personne à effectuer des opérations en assurant sa sécurité et celle des autres personnes et à connaître la conduite à tenir en cas d'accident. Il existe plusieurs niveaux d'habilitation en fonction de la nature des opérations et de la tension des installations.

Lorsque des travaux sur des installations électriques sont confiés à une entreprise extérieure, celle-ci doit être qualifiée en matière électrique et les personnes intervenantes doivent être en possession de l’habilitation électrique délivrée par leur employeur et avoir reçu une formation complémentaire les initiant aux risques spécifiques à l’établissement où ils opèrent.

LES CONSIGNES

Il faut utiliser un matériel conçu et maintenu en bon état pour l'utilisation qui en est faite, raccordé sur le socle de prise de courant adéquat, comportant une notice d'emploi relative aux conditions de son utilisation conformément à sa destination et sans danger, n'ayant pas subi de réparation incorrecte, et utilisé par une personne qualifiée.

Pour intervenir sur une installation électrique quelle qu'elle soit, il est nécessaire :

- de posséder une habilitation délivrée par le chef d'établissement,

- de procéder à des consignations destinées à mettre les installations hors tension au moment de l'intervention,

- de respecter des protocoles particuliers pour effectuer les diagnostics des pannes ainsi que les essais et les réglages sous tension.


EN CAS D'ACCIDENT

Se méfier du sur-accident : toute intervention imprudente du sauveteur peut le conduire à un accident identique.

Soustraire la victime le plus rapidement possible à l'action du courant électrique en utilisant le dispositif de coupure le plus proche (interrupteur, arrêt d'urgence, disjoncteur, prise de courant).
En basse tension, si le courant ne peut être coupé, s'isoler pour dégager la victime (gants isolants, bâtons de bois sec, étoffes).

Prévenir les secours

SUIVI MEDICAL

Toute personne ayant été électrisée doit être examinée par un médecin et faire l’objet d’un suivi médical. L’incident devra faire l'objet d'une déclaration d'accident du travail et devra être consigné sur le registre de santé et de sécurité au travail (ancien registre d'hygiène et de sécurité) ainsi que sur celui de l’infirmerie.

FORMATION

Habilitation électrique du personnel (différents niveaux)

Julien Pons
Jeudi 21 Août 2014

Menu