Ambiances Thermiques


I. EVALUER LES RISQUES

L’ambiance thermique, élément permanent des conditions de travail, est au minimum un facteur de confort physiologique et bien souvent aussi de sécurité. En effet, de mauvaises conditions thermiques dans les locaux de travail peuvent être à l’origine de maux de tête, gêne respiratoire, rhumes, douleurs,...

Il faut notamment veiller à ce que les équipements des postes de travail (photocopieuses, imprimantes,...) ne produisent pas un surcroît de chaleur susceptible de constituer une gêne pour les agents. Des installations thermiques défectueuses ou non entretenues peuvent favoriser le développement d'agents biologiques pathogènes (légionelles,...).

II. PREVENIR LES RISQUES

Les locaux fermés affectés au travail doivent être chauffés pendant la saison froide.

Le chauffage doit être assuré de telle façon qu’il maintienne une température convenable et ne donne lieu à aucune émanation délétère.

La température des locaux annexes, tels que locaux de restauration, locaux de repos, locaux pour le personnel en service de permanence, locaux sanitaires et locaux des premiers secours, doit répondre à la destination spécifique de ces locaux.

Lorsqu’un agent est exposé à des températures particulièrement basses, des équipements de protection individuelle adaptés (veste, gants,...) doivent lui être fournis.

Les appareils de chauffage mobiles ne sont pas autorisés dans les locaux recevant du public.

Les installations de chauffage et d'eau chaude sanitaire doivent être conçues et entretenues de manière à éviter le développement des légionelles.

Julien Pons
Mardi 19 Août 2014

Menu