Les terminales du Lycée Fesch gagnent la Coupe de Philosophie.



Les terminales du Lycée Fesch gagnent la Coupe de Philosophie.
Le 19 avril a eu lieu la première coupe de philosophie au théâtre de Furiani. Organisée par Christophe Di Caro, elle a réuni la Terminale L du lycée Fesch de M.Ferrari et la terminale ES 2 de Bastia autour du sujet « En quoi peut-on encore avoir confiance aujourd’hui? ».

Après avoir organisé des débats philosophiques entre élèves des différents lycées de Bastia, Christophe di Caro a souhaité élargir ces rencontres à des élèves de Corse du Sud en organisant la première coupe de Corse de philosophie, qui s’est déroulée le 19 avril au théâtre de Furiani. Il a contacté Mr Ferrari, qui a fait part de ce projet aux élèves de terminale L qui l’ont accueilli avec enthousiasme.

Le sujet, « En quoi peut-on encore avoir confiance aujourd’hui ? », a été communiqué quelques semaines à l’avance et une équipe a été constituée sur la base du volontariat –Leïla Aïda, Léonor Bassu, Camille Boyer, Sarah Cazanova et Aurélie Desplanches, pour la T L, ainsi que Adrien Abbo et Jacques Susini, pour la T ES 2, se sont donc rencontrés régulièrement en présence de leur professeur afin de se préparer. Il leur a fourni des textes essentiels et ils ont fait des recherches, très fructueuses, de leur côté. Ils ont pu ainsi éprouver une nouvelle fois que le travail intellectuel est aussi une source inépuisable de plaisir.

Le 19 avril, avant la rencontre, la vue de la scène du théâtre a certainement fait regretter à certains de s’être engagés mais, une fois dans le vif du sujet, ils ont su surmonté leur trac.

Dans un bref exposé introductif, ils ont fait valoir que, bien que le monde contemporain ait abandonné beaucoup de ses articles de foi, il en avait fabriqué d’autres, peut-être inconsciemment, tant il est vrai qu’un monde ne saurait se passer totalement de confiance. Ils ont donc été amenés à distinguer une confiance naïve, source d’illusion, dont la philosophie n’a jamais cessé de se garder et une confiance active, en conscience, qui marque la reconnaissance de l’impossibilité, pour l’homme, à maîtriser entièrement l’avenir – les rapports humains constituant le domaine paradigmatique au sein duquel une telle confiance prend toute sa importance.

Un débat assez vif s’en est suivi, dans lequel les Bastiais se sont montrés plus à l’aise. Mais le Jury a pensé que les élèves du Fesch avaient fourni le travail philosophique décisif qui avait conditionné tout le débat et les a donc récompensé en leur attribuant le prix.

Lundi 25 Mai 2009
     

Rectorat de l'académie de Corse
Boulevard Pascal Rossini
BP 808
20192 Ajaccio CEDEX 4

Tél : +33 (0)4 95 50 33 33
Fax : +33 (0)4 95 51 27 06
Nous contacter

Horaires d'ouverture au public :
du lundi au vendredi
de 9h30 à 11h30
et de 14h30 à 16h
Enquête : «qualité de l'accueil»