Le RADON en CORSE



Qu'est-ce que le radon?

Le RADON en CORSE
L'écorce terrestre contient en quantités variables, des éléments radiactifs comme l'uranium. Ce sont des éléments instables qui se désintègrent pour donner naissance à de nouveaux corps radioactifs comme le radon et à des rayonnements.
La désintégration du radon donne naissance à des éléments également radioactifs puis à du plomb non radioactif.
Le radon est un gaz noble. Il ne réagit pas avec les autres éléments chimiques. Il est inodore et incolore. C'est le gaz le plus dense connu (huit fois plus que l'air).A partir du sol, le radon diffuse dans l'air.
En atmosphère libre, il est rapidement dilué dans les courants aériens et sa concentration est faible.
Dans une atmosphère plus confinée, comme à l'intérieur des bâtiments ou des caves, le radon peut s'accumuler et atteindre des concentrations élevées.

La présence de radon dans notre environnement est variable

Le radon fait naturellement partie de notre environnement. Sa concentration dépend non seulement de facteurs géologiques et climatiques mais aussi de la conception des bâtiments et de nos modes de vie. C'est ainsi que les concentrations sont plus élevées en hiver qu'en été mais elles diminuent lors de l'ouverture des portes et des fenêtres.L'unité de mesure de la concentration du radon dans l'air est le Becquerel par mètre cube (Bq/m3). Un Bq équivaut à une désintégration radioactive par seconde.Le conseil supérieur d'hygiène de France a émis un avis de danger du radon pour la santé humaine. Il retient le seuil de 1000 Bq/m3 comme seuil justifiant la prise de mesures correctives.Les régions les plus concernées : la Bretagne, la Corse, le Massif Central et les Vosges ont des concentrations moyennes en radon dans les habitations dépassant 100 à 150 Bq/m3.

L'institut de radioprotection et de sureté nucléaire

corse du sud

L'IRSN est, avec ses 1500 experts, chercheurs et techniciens, un leader mondial de l'expertise scientifique et de la recherche pour la sûreté nucléaire et la radioprotection.
Institué par le décret du 22 février 2002, l'IRSN est un établissement public indépendant, placé sous la tutelle des ministres chargés de l'écologie, de l'industrie, de la défense, de la santé et de la recherche. Il conduit des programmes de recherche et d'études. Il intervient en appui aux autorités publiques compétentes en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection pour les activités civiles et de défense, ainsi qu'en matière de sécurité des installations et des matières nucléaires, dans le cadre des traités internationaux. Il contribue à la surveillance radiologique du territoire national et des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants. Il dispose d'une capacité technique et scientifique d'appui à la gestion des situations d'urgence, avec un centre de crise mobilisable à chaque instant, complété par un dispositif d'intervention sur le terrain.
L'IRSN met également son expertise à la disposition de nombreux partenaires et clients, français et étrangers, et contribue à l'information du public au sujet des risques radiologiques, notamment au travers de la publication de rapports, d'expositions, et grâce à son site internet.

Campagne nationale de mesure du radon

Les premières campagnes de mesure du radon dans les bâtiments ont été lancées au début des années 80.
Ces campagnes avaient pour objectifs la connaissance de la distribution des activités volumiques du radon dans l'habitat et l'estimation de l'exposition moyenne des populations des 38 départements mesurés.
En 1992, l'IRSN et la direction Générale de la santé ont décidés de relancer la campagne dans 58 nouveaux départements.
En 1996, des mesures complémentaires sont utilisées pour le bilan.
D'autres campagnes (Guadeloupe, Martinique et Guyane) ont été lancées dans le courant de l'an 2000.
La base de données au 1er janvier 2000 est constituée de 12641 mesures.

Cartes des activités volumiques du radon dans les habitations

Moyennes arithmétiques des mesures réalisées par commune

CORSE DU SUD (2A)
Nombre de communes : 51
Nombre de mesures : 56
Moyenne du département : 263 Bq/m3

HAUTE CORSE (2B)
Nombre de communes : 54
Nombre de mesures : 57
Moyenne du département : 133 Bq/m3

Pour accéder aux statistiques complètes : site IRSN
Cliquer sur le dossier : LE RADON
puis Campagne nationale de mesure du radon
puis ATLAS : Carte de France
et choisir le département qui vous intéresse.

     

Rectorat de l'académie de Corse
Boulevard Pascal Rossini
BP 808
20192 Ajaccio CEDEX 4

Tél : +33 (0)4 95 50 33 33
Fax : +33 (0)4 95 51 27 06
Nous contacter

Horaires d'ouverture au public :
du lundi au vendredi
de 9h30 à 11h30
et de 14h30 à 16h
Enquête : «qualité de l'accueil»