'Innovation et valorisation des réussites'



Le dispositif "innovation et valorisation des réussites" a été bâti à partir de 1994 sur la base d'un texte de commande du ministère sous-tendu par une idée forte : faire confiance au terrain. Le métier des enseignants évolue, les formations initiales et continues mettent l'accent sur la capacité de ceux-ci à gérer des situations très diverses, et souvent imprévues. L'innovation devient dans ce contexte une composante essentielle dans l'exercice de la profession. Fort heureusement, il reste en effet, entre les contraintes des programmes disciplinaires et celles des évaluations sommatives, une marge d'autonomie à chaque enseignant, cette marge est celle de l'innovation. Celle-ci peut recouvrir diverses formes suivant les lieux où elle se déroule (groupes, classes, établissements), suivant les champs auxquels elle s'applique (pédagogique, relationnel, organisationnel...), suivant les méthodes et les outils qu'elle utilise. Dans tous les cas, elle est l'expression d'une volonté, d'un engagement qui fait écho à un désir d'évolution ou bien répond simplement à une volonté de trouver des solutions à des besoins concrets et immédiats. Le dispositif national et académique se situe à la croisée des initiatives de terrain, des projets personnels, et des volontés institutionnelles.

Le bureau de la valorisation des innovations pédagogiques du ministère met en oeuvre le dispositif sur le plan national. Il a pour mission de repérer et de valoriser les démarches novatrices en diffusant largement les témoignages écrits des équipes engagées dans un processus de ce type. Il assure par ailleurs la cohérence des actions menées dans les différentes académies.

Dans chaque académie, en effet, un pôle de soutien à l'innovation (DAFIP) a pour mission d'impulser, de repérer, de diffuser et de rétribuer (HSE), les actions intéressantes et originales. La mise en réseau de celles-ci, sur le plan académique et national, crée un espace d'échange et un réservoir d'idées pouvant elles-mêmes déboucher sur de futures innovations.

Le pôle a la charge de proposer, sur la base du plan académique d'innovation qui définit pour deux ans de grands axes retenus par le recteur, une contractualisation aux enseignants désireux de s'engager dans un parcours innovant.

En début et en fin d'année scolaire, le responsable du pôle fait parvenir à tous les établissements scolaires de l'académie un appel à projets innovants et expérimentaux. C'est ensuite aux acteurs eux-mêmes, individuellement ou le plus souvent en équipe, de proposer leur projet qui doit être validé par le pôle. L'accompagnement prend alors la forme d'un contrat (d'un à deux ans pour les innovations, de trois à cinq ans pour les expérimentations), le projet bénéficie d'un soutien financier (HSE) et d'une diffusion sur le site académique.

Dans la mesure où la DAFIP est chargée de diffuser les expériences pédagogiques menées dans l'académie, vous vous engagez à lui livrer un rapport écrit décrivant et analysant votre expérience. C'est sur la base de cet écrit que s'effectue la rémunération en HSE du projet. En revanche, si la DAFIP ne peut prendre en charge les besoins matériels liés au fonctionnement du projet, l'une de ses fonctions est notamment de vous fournir un accompagnement durant l'année et une aide à l'écriture du rapport final. Les membres de l'équipe de la DAFIP sont à votre disposition pour répondre à vos questions lors d'entretiens personnels ou téléphoniques et lors de deux réunions plénières qui ont lieu chaque année.

L'équipe de la DAFIP, sous la responsabilité de M. Jacques Caron, IPR-IA de mathématiques, comprend actuellement Lyvia Ettori, Anne Filippi et Françoise Demartini, (téléphone du bureau : 04 95 10 69 51).

 

 

 


     

Rectorat de l'académie de Corse
Boulevard Pascal Rossini
BP 808
20192 Ajaccio CEDEX 4

Tél : +33 (0)4 95 50 33 33
Fax : +33 (0)4 95 51 27 06
Nous contacter

Horaires d'ouverture au public :
du lundi au vendredi
de 9h30 à 11h30
et de 14h30 à 16h
Enquête : «qualité de l'accueil»