Bilan expérimentation tablettes Android



Bilan expérimentation tablettes Android
Bilan de l'utilisation de 20 tablettes Samsung dans le cadre de l'enseignement d'exploration de Littérature et société en classe de seconde

Le problème de la connexion réseau sécurisée a été résolu au cours du deuxième trimestre 2016 par les services de la DSI
Les tablettes ont été accrochées au contrôleur de domaine SCRIBE avec la technologie wifi CISCO-MERAKI. La DSI a configuré dans le dispositif MERAKI, un accès au serveur LDAP intégré à SCRIBE Les utilisateurs s'authentifient par le biais d'un portail captif, pour une durée  modulable.  Celle-ci a été fixée cette année dans le cadre de l'expérimentation à une durée de 2h, pour éviter la demande de reconnexion au milieu d'une activité.
A ce niveau de sécurité, l'utilisation d'une clé WPA2, préalablement configurée, a été  ajoutée . Celle-ci,  a été intégrée sur chaque tablette dans les paramètres de connexion. Cette clé a pour objectif d'éviter la connexion des smartphone des élèves sur le wifi de l'établissement.

Cependant, pour permettre l'accès à la connexion wifi, les paramètres de la tablette doivent rester accessibles aux élèves. L'enseignant a pu être amené, de façon ponctuelle, à renseigner à nouveau la clé WPA2, sur certaines tablettes.
Après avoir ouvert les paramètres, les élèves vont sur les connexions wifi pour choisir le réseau et appuient sur l'onglet "Se connecter" : le navigateur s'ouvre alors en leur demandant leur identifiant et mot de passe Scribe dont ils se servent sur les ordinateurs pour accéder au réseau du lycée.

Deux profils d'utilisateurs ont été définis sur chaque tablettes : un profil "admin" avec mot de passe pour l'enseignant qui gère via Meraki SM et  Smart AppLock  les installations et l'accès aux applications; un profil "élève" avec des accès restreints. Le Play store, et les jeux, ont été bloqués par l'application Smart AppLock.
Les tablettes sont rechargées dans un chariot mobile, au fond de la classe.

Parmi les applications testées : Moviemaker, Com-phone, Skitch.
Pour la réalisation d'un audio-guide, l'utilisation de Movie Maker lors des tests réalisés en 2015  a montré une grande instabilité, ce qui nous a conduit à l'abandonner au profit de Com-phone.
Les tablettes ont été aussi utilisées ponctuellement en cours d'histoire-géographie avec Shematic Mind (réalisation de cartes heuristiques), Edugéo, et Google Maps. L'utilisation de Schematic Mind pose le problème du format d'enregistrement et de la récupération du document par les élèves via l'ENT, il faut  privilégier l'enregistrement du travail par copie d'écran et dépôt de l'image dans l'ENT.

Dans le cadre de l'appel à projet, l'utilisation des tablettes s'est déroulée en Littérature et société sur le thème : Images et langages : donner à voir, se faire entendre.
Les objectifs du projet étaient à partir de la réalisation d'un audio-guide de montrer comment les différents modes d’expression et de communication que sont le texte et l’image, fixe ou animée, les sons, se combinent et  s’enrichissent mutuellement .

Les activités réalisées s'inscrivent dans la préparation à la première et aux TPE (réalisation d'une production numérique réalisée en partie en autonomie, travail sur l'expression orale)
Les séances ont débuté par la prise en main des tablettes et la présentation des outils et des objectifs disciplinaires, ainsi que de l'ENT Leia.

L'ENT a permis la mise à disposition de documents par les trois enseignantes en charge de l'enseignement d'exploration : Mmes M.Chauvy, E. Lando et I. Marcangeli.

Les élèves ont choisi une approche thématique pour leur audio-guide et ont constitué les groupes à partir du fil de discussion de l'ENT LEIA.
Les groupes ont crée un dossier pour y déposer le travail réalisé au fil des séances et permettre une évaluation continue des activités.

Bilan expérimentation tablettes Android


Le premier trimestre a été consacré aux recherches et au langage photographique, et plus largement iconographique à travers l'étude des tableaux présents dans le lycée, ainsi que de l'architecture. Ces activités devaient permettre aux élèves de comprendre les différents aspects du langage visuel, afin de pouvoir effectuer des choix réfléchis pour leur réalisation.

Deux séances ont été consacrées aux prises de vue à l'intérieur du lycée, et à l'extérieur du lycée, avec les tablettes.
Il est apparu que la prise en main des tablettes pour prendre des photos est plus difficile, en raison de leur taille et de la stabilité lors de la photographie, que celle d'un smartphone. Certains élèves ont réalisé des photographies avec leur smartphone, en dehors des séances prévues à cet effet.
 
Chaque élève, avec la mise à disposition d'une tablette, a eu la possibilité de réaliser des prises de vue personnelles, de les trier en faisant un choix en fonction de ses objectifs pour les déposer sur l'ENT dans le dossier de son groupe de travail.

Le retard dans la livraison du haut débit dans l'établissement a représenté une entrave au dépôt des images sur l'ENT, et entraîné la modification du calendrier des activités.

Après le choix des images en fonction des objectifs définis par les différents groupes, les élèves ont préparé un "story-board" en précisant les idées à développer sur chaque image choisie. Cette réalisation devait aussi leur permettre de choisir le public auquel ils souhaitaient s'adresser. Comme les productions en ligne à la fin de cet article, le montrent, ils ont en majorité choisi de s'adresser aux touristes qui s'attardent devant le lycée, et visitent parfois le hall.

Les textes ont été rédigés en classe et à la maison et déposés sur l'ENT, avant de commencer le montage et l'enregistrement avec Com-Phone, sur les tablettes.

La première page du montage a été préparée avec Skitch, application de retouche d'image, puis insérée dans Com-phone.
Pour favoriser leur autonomie, les tutoriels étaient à disposition sur l'ENT, et devaient leur permettre de préparer leur travail.

L'assemblage des images et du son est automatisé par l'application, mais les enregistrements réalisés en classe ont été longs, à cause des contraintes matérielles (bruits ambiants, sonneries ...) mais aussi de la difficulté de l'exercice oral, pour des élèves qui ne sont pas habitués à ce type d'exercice. L'écoute, après chaque enregistrement les amène à se corriger.

L'enregistrement en classe a demandé des efforts de concentration, de la part de l'ensemble des élèves, mais la mobilité des tablettes a parfois permis de se déplacer dans une salle contigüe pour limiter le bruit ambiant.

Au fil des séances, de nets progrès ont été réalisés dans l'expression orale.

Les productions montrent les difficultés  de certains élèves pour mettre en relation leurs recherches et les images choisies, et nous incitent à repenser l'organisation du travail en amont.
La prise en main des tablettes et des applications, conjuguée à la lenteur du débit a été chronophage. Le manque d'autonomie dans le travail de recherche, la découverte des fonctionnalités de l'ENT par les élèves, au premier trimestre soulignent l'importance de la généralisation des usages du numérique au sein des équipes pédagogiques d'une même classe, et l'importance de la liaison collège-lycée.

L'utilisation des tablettes a permis aux élèves de développer leurs capacités d'autonomie dans un travail de groupe, de se familiariser avec l'ENT, mais aussi d'aborder les questions juridiques liées aux usages du numérique (droits d'utilisation et  de diffusion d'images et de productions) dans le cadre de leur réalisation. IIs ont pris conscience de la nécessité d'organiser et de se répartir le travail, en utilisant les outils de travail collaboratif mis à leur disposition sur  l'ENT LEIA. L'utilisation conjuguée des tablettes,et de l'ENT, a permis de les rendre acteurs de leurs apprentissages puis producteurs d'un audio-guide. Ce travail est valorisé par sa diffusion sur Internet via QR-code, exposé dans le hall du lycée.
 








Source : http://www.ac-corse.fr/tice/Bilan-experimentation-...

     

Rectorat de l'académie de Corse
Boulevard Pascal Rossini
BP 808
20192 Ajaccio CEDEX 4

Tél : +33 (0)4 95 50 33 33
Fax : +33 (0)4 95 51 27 06
Nous contacter

Accueil du public : lundi/vendredi
8h30/12h00 et 14h00/16h00
Accueil téléphonique : lundi/vendredi
8h00/12h00 et 13h00/17h30
Horaires d'ouverture au public - été 2020
Enquête : «qualité de l'accueil»