BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL



BACCALAURÉAT PROFESSIONNELÉpreuve facultative de langue vivante au baccalauréat professionnelNOR : MENE0301475ARLR : 543-1aARRÊTÉ DU 15-7-2003JO DU 29-7-2003 DÉFINITION DE L’ÉPREUVE ORALE FACULTATIVE DE LANGUE VIVANTE AU BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Épreuve orale d’une durée de 20 minutes précédée d’un temps de préparation de 20 minutes.L’épreuve a pour but de vérifier la capacité du candidat à comprendre une langue de communication courante et à s’exprimer de manière intelligible sur un sujet d’ordre général.L’épreuve prend appui sur un document écrit, authentique, portant sur des questions actuelles de société et pouvant comporter des éléments iconographiques. Il ne s’agit en aucun cas d’un document technique.Le candidat peut présenter une liste de huit textes au minimum, représentant un ensemble d’une dizaine de pages. Pour les candidats qui ont suivi l’enseignement facultatif de langue vivante, cette liste doit être validée par le professeur et le chef d’établissement. En l’absence de liste, l’examinateur propose plusieurs documents au choix du candidat.Le candidat présente le document et en dégage les éléments essentiels. Cette présentation est suivie d’un entretien portant sur le sujet abordé dans le document. L’entretien peut être élargi et porter sur le projet personnel du candidat.Précisions concernant l’épreuve facultative d’arabeLes documents sont rédigés en arabe standard, sans signes vocaliques, conformément à l’usage. Ils peuvent comporter des éléments en arabe dialectal (caricatures, dialogue ou extrait d’entretien publié dans la presse par exemple).Au cours de l’entretien, l’examinateur peut demander la lecture oralisée d’un bref passage et sa traduction.-> Voir le Bulletin Officiel n°32 du 4 septembre 2003.

     

Rectorat de l'académie de Corse
Boulevard Pascal Rossini
BP 808
20192 Ajaccio CEDEX 4

Tél : +33 (0)4 95 50 33 33
Fax : +33 (0)4 95 51 27 06
Nous contacter

Horaires d'ouverture au public :
du lundi au vendredi
de 9h30 à 11h30
et de 14h30 à 16h
Enquête : «qualité de l'accueil»